Un nom, un pays, une ile. Toujours sous le charme. Une expérience difficile à raconter, difficile à expliquer. Il faut le voir et surtout le vivre. Il faut vivre parmi ces gens. Observer et échanger des mots, des vies.

Décrire ce pays, ces Hommes.. comme si c'était possible. Leurs sourires, le mien, comme un charme ébetté, comme une part de moi abandonnée. Je reviens plus comblé, plus humain. Merci Madagascar, merci.