De l'eau à perte de vue. Du bruit, des vagues, du coton. Des rêves bien sur, des envies d'ailleurs et de l'air, du grand air pour notre plus grand plaisir. S'asseoir, voir et contempler.

Seul ou à deux, la mer est là, nous attends. Parfois violente, parfois douce ou cotonneuse mais toujours belle. Comme un océan de rien qui nous donnerait tout, comme un endroit salvateur.